Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#4439
La jalousie aveugle un coeur atteint,
Et, sans examiner, croit tout ce qu'elle craint.
(Pierre Corneille, Le Menteur)
#1558
Toute douleur qui n'aide personne est absurde. (André Malraux)
#692
Soyez béni, mon Dieu, qui donnez la souffrance comme un divin remède à nos impuretés! (Charles Baudelaire)
#6961
N'est-il pas vrai que les hommes de bien trouvent le moyen de bien parler, lors même qu'ils sont lents à s'exprimer ? (Euripide, Héraclès Furieux)
#1269
La nature du roman, si elle Ă©tait connue, les romans seraient faits par ordinateur. (Pierre Bourgeade, Warum)
#2683
Je voulais surtout mener l'histoire jusqu'Ă  sa fin. Je craignais, si je m'arrĂŞtais trop longtemps ici ou lĂ , de perdre mon enthousiasme, d'abandonner une fois encore, et une fois encore de me retrouver sans rien. (V.S. Naipaul)
#4062
Si je perdais ma bibliothèque, j'aurais toujours le métro et l'autobus.
Un billet le matin, un billet le soir et je lirais les visages. (Marcel Jouhandeau)
#3650
Dans toutes les larmes s'attarde un espoir.
(Simone de Beauvoir)
#7617
Deux êtres qui s'aiment seuls, isolés du monde, c'est très beau. Mais de quoi nourriraient-ils leur tête-à-tête ? Si méprisable que soit le monde, ils en ont besoin pour pouvoir se parler. (Milan Kundera)
#4643
Les femmes permettent quelquefois qu'on trompe leur amour, jamais que l'on blesse leur amour-propre. (Alexandre Dumas Fils, La Dame aux Camélias)
#1716
Les livres font les époques et les nations, commes les époques et les nations font les livres. (Jean-Jacques Ampère, Mélanges littéraires; De l'histoire de la littérature française)
#5656
Dieu ne s'occupe pas des fins de mois. (Charles PĂ©guy)
#1662
Le monde est un brelan oĂą tout est confondu:
Tel pense avoir gagné qui souvent a perdu. (Mathurin Régnier, Satires)
#7899
Les choses les plus énormes sont parfois celles qui passent le plus inaperçues. (Laurent Gounelle, Les dieux voyagent toujours incognito, Pocket, p. 475)
#2275
... car c’est la morale de toute société que de faire croire à l’individu qu’il n’est pas un autre pour l’autre. (Christian Arthaud)
#986
Connaître ce qui lui était caché, c'est la griserie, l'honneur et la perte de l'homme. (Colette)
#1067
Le théâtre est une des ces ruches où l'on transforme le miel du visible pour en faire de l'invisible. (Louis Jouvet, Le comédien désincarné)
#5778
Tiens parole; veille à ne pas lâcher la bride
Au badinage: les serments les plus solides
Ne sont que paille sur feu du sang.
(William Shakespeare, La tempĂŞte)
#3664
Quand tu regardes au fond de l'abysse, l'abysse aussi regarde au fond de toi. (Friedrich Nietzsche)
#2116
Comment, s'était-elle demandé, peut-on savoir quoi que ce soit sur les gens, quand on songe à la façon dont ils se barricadent? (Virginia Woolf)


Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.