Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés





#8139
La vie est un cadeau si merveilleux que tout être généreux ne peut avoir qu'une ambition, l'offrir. (Jean Giraudoux, Les Gracques)
#8138
Les pays sont comme les fruits, les vers sont toujours à l'intérieur. (Jean Giraudoux, Siegfried)
#8137
La mort est si ancienne qu'on lui parle latin. (Jean Giraudoux, Provinciales)
#8136
La grandeur de l'homme est qu'il peut trouver à peiner là où une fourmi se reposerait. (Jean Giraudoux, Supplément au voyage de Cook)
#8135
L'humanité est une entreprise surhumaine. (Jean Giraudoux, Intermezzo)
#8134
La terre est ronde pour ceux qui s'aiment. (Jean Giraudoux, Électre)
#8133
Braves devant l'ennemi, lâches devant la guerre, c'est la devise des vrais généraux. (Jean Giraudoux, La Guerre de Troie n'aura pas lieu)
#8132
Il n'y a pas deux façons de se rendre immortel ici-bas, c'est d'oublier qu'on est mortel. (Jean Giraudoux, La Guerre de Troie n'aura pas lieu)
#8131
Quand on a découvert qu'un ami est menteur, de lui tout sonne faux alors, même ses vérités. (Jean Giraudoux, La Guerre de Troie n'aura pas lieu)
#8130
La vie de deux époux qui s'aiment, c'est une perte de sang-froid perpétuel. (Jean Giraudoux, La Guerre de Troie n'aura pas lieu)
#8129
Il suffit de chanter un chant de paix avec gesticulations et grimaces pour qu'il devienne un chant de guerre. (Jean Giraudoux, La Guerre de Troie n'aura pas lieu)
#8128
Vous nous ennuyez avec votre jeunesse. Elle sera la vieillesse dans trente ans. (Jean Giraudoux, La Guerre de Troie n'aura pas lieu)
#8127
Ceux qui ne voient que l'amour dans le monde sont aussi bêtes que ceux qui ne le voient pas. (Jean Giraudoux, La Guerre de Troie n'aura pas lieu)
#8126
Le destin c'est simplement la forme accélérée du temps. (Jean Giraudoux, La Guerre de Troie n'aura pas lieu)
#8125
C'est horrible de vivre avec un être qui cache un coeur dans chaque objet de sa maison. (Jean Giraudoux, Sodome et Gomorrhe)
#8124
Les hommes ont inventé la guerre pour y être sans les femmes et entre hommes. (Jean Giraudoux, Sodome et Gomorrhe)
#8123
Le plagiat est la base de toutes les littératures, excepté de la première, qui d’ailleurs est inconnue. (Jean Giraudoux, Siegfried et le Limousin)
#8122
La santé et le bonheur sont le seul chantage des dieux... (Jean Giraudoux, Amphitryon 38)
#8121
Les femmes fidèles sont toutes les mêmes, elles ne pensent qu’à leur fidélité et jamais à leur mari. (Jean Giraudoux, Amphitryon 38)
#8120
Dieu a laissé discuter un ange. Il a eu Satan. L'homme a laissé discuter sa femme. Il a eu la femme. (Jean Giraudoux, Sodome et Gomorrhe)
#8119
J'ai vu des textes alizés déployer des nuages de paysage en gouttelettes. (Michel Butor, Illustrations, IV, 1964-1976)
#8118
Il y a dans toute oeuvre d'art une tentation surmontée de suicide. (Michel Butor, Vanité, 1980)
#8117
Nous irons tenter notre chance ensemble. Ce serait bien le diable... (Michel Butor, La Modification, 1957)
#8116
Le roman est le laboratoire du récit. (Michel Butor, Essais sur le roman, 1969)
#8115
Ce cordon de phrases est un fil d'Ariane parce que je suis dans un labyrinthe, parce que j'écris pour m'y retrouver. (Michel Butor, L'Emploi du temps, 1956)
#8114
Il me faut écrire un livre ; ce serait pour moi le seul moyen de combler le vide qui s'est creusé, n'ayant plus d'autre liberté. (Michel Butor, La Modification, 1957)
#8113
Dans le roman, ce que l'on nous raconte, c'est donc toujours aussi quelqu'un qui se raconte et nous raconte. (Michel Butor, Essais sur le roman, 1969)
#8112
Ne sait si le rire est comme on le dit le propre de l'homme mais s'il est absent l'homme l'est aussi. (Michel Butor, Étendards étendoirs, 2012)
#8111
Toute notre expérience de la peinture comporte en fait une considérable partie verbale. Nous ne voyons jamais les tableaux seuls, notre vision n'est jamais pure vision. (Michel Butor, Les Mots dans la peinture, 1969)
#8110
Chaque mot écrit est une victoire contre la mort. (Michel Butor, Entretiens avec Georges Charbonnier)
#8109
Le dandysme, forme moderne de stoïcisme, est finalement une religion dont le seul sacrement est le suicide. (Michel Butor, Histoire extraordinaire, 1961)
#8108
Il ne peut y avoir de réalisme véritable que si l'on fait sa part à l'imagination, si l'on comprend que l'imaginaire est dans le réel, et que nous voyons le réel par lui. (Michel Butor, Répertoire, 1960)
#8107
La nouvelle apparition de l'enfant qui dort au fond de nous-mêmes, recouvert par une si épaisse nappe de déceptions et d'oublis, exige attention et silence. (Michel Butor, Répertoire, 1960)
#8106
Notre existence quotidienne est un mauvais feuilleton par lequel nous nous laissons envoûter. (Michel Butor, Répertoire, 1960)
#8105
Je n'écris pas des romans pour les vendre, mais pour obtenir une unité dans ma vie ; l'écriture est pour moi une colonne vertébrale. (Michel Butor, Répertoire, 1960)
#8104
Ce n'est pas difficile, c'est le beau que je cherche. (Fénelon, Lettre à l'Académie)
#8103
La jeunesse ressent un plaisir incroyable lorsqu'on commence à se lier à elle. (Fénelon, Traité de l'éducation des filles)
#8102
La passion est l'âme de la parole. (Fénelon, Discours)
#8101
Quand tu seras le maître des autres hommes, souviens-toi que tu as été faible, pauvre et souffrant comme eux. (Fénelon, Les Aventures de Télémaque)
#8100
Tout le genre humain n'est qu'une famille dispersée sur la face de toute la terre. (Fénelon, Les Aventures de Télémaque)
#8099
Le bon esprit consiste à retrancher tout discours inutile, et à dire beaucoup en peu de mots. (Fénelon, Traité de l'éducation des filles)
#8098
Quiconque ne sait pas souffrir n'a point un grand cœur. (Fénelon, Les Aventures de Télémaque)
#8097
Les hommes veulent tout avoir, et ils se rendent malheureux par le désir du superflu. (Fénelon, Les Aventures de Télémaque)
#8096
La science la plus difficile est de désapprendre le mal. (Fénelon, Antisthène)
#8095
Le cerveau des enfants est comme une bougie allumée dans un lieu exposé au vent : sa lumière vacille toujours. (Fénelon, De l'éducation des filles)
#8094
Un ami malheureux est plus propre qu'un autre à soulager les peines que nous éprouvons. (Fénelon)
#8093
Ceux qui craignent Dieu n'ont rien à craindre des hommes. (Fénelon)
#8092
Les plaisirs pris sans modération abrègent plus les jours des hommes que les remèdes ne peuvent les prolonger. (Fénelon, Les Aventures de Télémaque)
#8091
Ceux qui n'ont jamais souffert ne savent rien ; ils ne connaissent ni les biens ni les maux ; ils ignorent les hommes ; ils s'ignorent eux-mêmes. (Fénelon, Les Aventures de Télémaque)
#8090
Le plus libre de tous les hommes est celui qui peut être libre dans l'esclavage même. (Fénelon, Les Aventures de Télémaque)



Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.
7585 citations, 1 citation(s) en attente de validation